Passer le contenu

Auguste CAMMISSAR (1873-1962)

Peintre-verrier

Né le 10 juillet 1873 à Strasbourg, il habite 16 rue du Général Ducrot. Pendant la guerre 1939-45, il se réfugie à Ribeauvillé. L'artiste décède à Strasbourg le 27 décembre 1962.

Il commence sa carrière comme peintre-verrier, après avoir fréquenté l’Académie de Karlsruhe où LEUGER et GRETHE sont ses professeurs. Puis l'artiste se rend à Munich et à Vienne.

En 1894, il devient l’assistant d’Anton SEDER à l’Ecole des Arts décoratifs de Strasbourg. Il enseigne par la suite en tant que professeur titulaire.
 
Parallèlement, à Paris, il apprend la technique des verres opalescents. Il travaille avec Paul BRAUNAGEL sur  un grand nombre de projets de vitraux dont subsiste un exemple à l'entrée de la marqueterie SPINDLER à Saint-Léonard. CAMMISSAR figure dés les débuts comme un des piliers du groupe de Saint-Léonard et participe aux rencontres du "Dîner des 13" d'Anselme LAUGEL et au Kunschthaafe d'Auguste MICHEL.

Il fait  partie de l’AIDA (Association des Artistes Indépendants d’Alsace, créée au début du XXe siècle) jusqu’à en devenir vice-président.

Auguste CAMMISSAR expose au 2e Salon des Artistes Strasbourgeois au Château des Rohan, à la Société des Amis des Arts en 1904, au Salon Alsacien en 1905, au Salon du « Verband der Kunstfreunde in den Länden am Rhein » en 1909, à la Maison d’Art Alsacienne en 1913, 1926 et 1929, à l’Hôtel de Ville de Strasbourg en 1919 et 1935, au Magmod en 1920, au Palais du Rhin avec les Artistes de l’Est, enfin à la Galerie Aktuaryus en 1953, 1956 et 1958.
On le voit à Paris en 1907, pour la « Nationale » et en 1932, à la Galerie Bûcheron.
Il participe aussi à la Biennale de Venise, en 1895, et expose à Karlsruhe en 1901, à Turin en 1902, à Dresde en 1906, à Saint-Louis (USA) en 1907, à Berlin et Wiesbaden en 1912, à Stuttgart en 1914, puis à Anvers, Zurich, Bâle, Cologne et Leipzig.
L'artiste réalise, outre des vitraux, des aquarelles, des gouaches et des peintures à l’huile. Il peint volontiers des natures mortes, des fleurs, des paysages, alsaciens surtout. Parmi ses élèves, on compte Luc HUEBER reconnu au sein du groupe de Mai.

 

(Ci-dessus huile sur toile - Rue d'Obernai)